Baisse de la maîtrise de la lecture en France et heures d’enseignement

(Article publié le 13-12-2012 sur lefrançaisenpartage)

Une étude vient de sortir, le couperet est tombé : le niveau de maîtrise de la lecture ne cesse de baisser en France. Cette nouvelle est étrangement absente des sites en ligne du Point et du Figaro. Problème de méthode selon Le Monde, il faut tirer profit des expériences dans les pays qui ont réussi et « au-delà des moyens, indispensables, cela suppose des méthodes, efficaces ». Libération donne la parole à Vincent Peillon qui vante « le bien-fondé de sa Refondation de l’école, avec sa priorité donnée au Primaire et la réforme de la notation « pour redonner confiance aux élèves » ».

Question de méthode, inhibition des élèves… ces analyses font craindre le pire : doit-on changer de méthode à chaque gouvernement ? Doit-on fermer les yeux sur les erreurs des élèves sous prétexte de ne pas les inhiber ? Ces réflexions ne sont-elles pas le résultat d’un prêt-à-penser psychologique qui nie la valeur du travail ?

La solution nous apparaît pourtant limpidement, pour peu que l’on mette certaines données sur la table. Regardons du côté des horaires d’enseignement du français et leur évolution.

En primaire :

Niveau / Années 1923 1938 1945 1956 1969 1977 1985 1995 2002
CP 17h30 15h30 15h 15h 10h 9h 10h 9h 11h
CE1 14h30 13h30 13h45 11h30 10h 9h 9h 8h* / 9h 9h/10h
CE2 14h30 13h30 13h45 11h30 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30
CM1 12h00 11h 10h45 9h 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30
CM2 12h00 11h 10h45 9h 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30

* si enseignement de langue vivante

1969 voit la baisse de la semaine de 30h à 27h en primaire et l’introduction de 6h de « disciplines d’éveil » (7h en 1977)

Selon le site sauv.net qui a pris le temps d’effectuer les calculs, la perte en heures de français au primaire entre 1956 et 1995 est de 396h ou 594h dans une école où l’on enseigne une langue vivante. Si l’on compare avec 1923, la différence est encore plus flagrante, avec une durée hebdomadaire presque deux fois moins en moyenne sur le primaire (7h36 au lieu de 14h06).

Je vous invite à regarder les sites en annexe pour comprendre les horaires des réformes de  2002 et 2007 avec des horaires minimum et maximum et des domaines tranversaux… je peine à comprendre et à transcrire cela dans le tableau. Si quelqu’un peut m’éclairer.

Au collège :

  Réforme 1972 Réforme 1977 Réforme 1986 Réforme 1996 2000-2001
6e 6h 5h + 1h soutien 4h30 4h-6h 4h30-5h
5e 6h 5h + 1h soutien 5h puis 4h30 4h-5h30 4h + 1h IDD possible
4e 5h 5h 4h30 4h-5h30 4h
3e 5h 5h 5h 4h30 4h30

On peine à comprendre comment on peut s’étonner de la baisse du niveau de français avec une telle chute du nombre d’heures d’apprentissage. A ce titre, l’apprentissage d’une langue étrangère en primaire me paraît tout à fait contre-productif puisque les bases en langue française ne sont pas installées, il paraît difficile de transférer vers une autre langue des compétences que l’on ne maîtrise pas dans la sienne. La généralisation de l’enseignement et la montée du niveau fait penser à certains que le français est « définitivement » acquis et que l’on peut donc baisser ces horaires. C’est oublier que chaque enfant doit refaire le chemin de ses parents avant de les dépasser, même si ça et là on peut revoir la pertinence de certains enseignements à la marge.

Comme le déclare Jean Ferrier dans un rapport remis à Ségolène Royal en 1998, cité sur le site sauv.net :  » on ne peut s’étonner de déficits d’apprentissages quand le temps de travail est réduit « . C’est limpide et simple, la solution est devant nous, faîtes-la connaître…

A méditer :

 

– Nicolas Sarkozy le premier, Vincent Peillon à sa suite, veulent imposer l’anglais en CP voire en maternelle.

– comment peut-on avoir le même niveau de français et de mathématiques que dans les années 50 ou 60 quand la durée hebdomadaire de cours passe de 30h à 27h et que dans ce même temps on doit se consacrer à d’autres matières ?

– si nous faisions le programme actuel mais que l’on gardait le même nombre d’heures de français par semaine au primaire et collège que dans les années 70, nous aurions terminé notre apprentissage du français en milieu de 5e. Autrement dit, nous avons perdu l’équivalent de deux ans et demi d’apprentissage du français en 35-40 ans.

Ressources en ligne :

L’insoutenable médiocrité de la lecture à l’école (Le Monde, 12/12/2012)

Alerte sur le niveau de la France en lecture (Le Monde, 11/12/2012)

Le niveau trop primaire des petits Français (Libération, 12/12/2012)

Evolution des horaires du français au collège (sauv.net)

Horaires en primaire (sauv.net)

Arrêté du 7 août 1969

Quelqu’un vient de me le signaler, d’autres disent la même chose : rendez-vous à la page 8 de cette brochure du SNALC, un syndicat d’enseignants; écrit après mon article !

Pourquoi les élèves français ont un niveau si médiocre (Les Échos, 15/03/13)

Heureusement le niveau remonte (…!) Découvrez en exclusivité le sujet du brevet 2013 :

DNB-2013-1.jpg

DNB-2013-2-copie-1.jpg

DNB-2013-3.jpg

DNB-2013-4.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.