La Confédération des Peuples de France en 2039

Dans cette uchronie, je m’appuie sur les textes que j’ai écrit sur le Forum de la voix francophone et en particulier sur la démission des élites, sur la résignation (relative) du peuple de France, sur le néofrançais, sur le français perçu comme langue alternative ainsi que sur l’Afrique.

Comme il n’est pas possible de parler de la situation linguistique en 2039 en dehors de son contexte, je présente d’abord le cadre politique puis le cadre financier.

————-

14 juillet 2039, 250e cinquantième anniversaire du début de la Révolution Française. Le Quotidien du Peuple, édité à Pékin, (capitale de la République Populaire de Chine, première puissance mondiale), dans son supplément culturel, brosse un tableau général de la situation en France, à l’occasion de cet anniversaire. Ce texte est écrit par un Français, correspondant permanent du Quotidien du peuple à Paris.

La situation politique

La France est devenue une Confédération avec des peuples fondateurs sur le modèle du Canada qui se sont regroupés sur des territoires distincts. La plupart des DOM-TOM ont fait sécession : ils ont été absorbés par des puissances voisines ou ont tenté l’aventure d’un destin individuel avec le risque de dérive vers la dictature et la pauvreté. Depuis que d’importants gisements pétroliers ont été découverts en Guyane, aussi bien au large de ce département que dans la forêt amazonienne, et qu’ils ont permis à la France, dès les années 2020 d’être autonome en matière d’hydrocarbures, la filière nucléaire a pu être réduite en conséquence. Les Guyanais, tentés un moment par des forces centrifuges, ont su négocier la consolidation de leurs liens avec la France et ont exigé en retour un statut confédéral à l’image de la Nouvelle-Calédonie des années 2000.

Le choc des civilisations en photo

 [Article initialement publié sur le Forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie le 5 Décembre 2013]diplomates3

À Genève, le 24 novembre dernier, les ministres des affaires étrangères de France, de Chine, des États-Unis d’Amérique, d’Iran et de Russie ont négocié un accord international sur le dossier nucléaire iranien.
Sur la photographie, de gauche à droite, l’Iranien, le Chinois, l’Américain, le Russe et le Français.
Ce qui saute aux yeux c’est la complicité des trois compères de droite. Paul Kerry est un buddy (un copain), Serge Lavrov un tovaritch (un camarade) et Laurent Fabius un pote. Ce sont des occidentaux au sens large. On croirait voir la réincarnation de Washington et Lafayette à Mount Vernon, de Napoléon et Alexandre Ier à Tilsitt, de Kroutchev et Kennedy à Vienne.
Je ne sais si, au moment de la prise de vue, ils s’exprimaient en français mais ce dont je suis sûr, c’est qu’ils sont tous francophones. John Kerry va passer ses vacances chez son cousin Brice Lalonde à Saint Briac, station familiale en Ille-et-Vilaine, Laurent Fabius va souvent dans le Lubéron voir ses amis et Serge Lavrov à Courchevel où déambulent depuis la Pérestroïka des Natacha altières en chapka d’Astrakan.

Indépendance et dépendance

[Article originellement publié sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie le 5 Décembre 2013]

Je reviens sur cette notion d’esprit français, et particulièrement sur le concept d’esprit d’indépendance qui serait caractéristique des Français. Le Français indépendant d’esprit, disons plus indépendant que ses autres voisins européens, par le fait même qu’il est extrêmement indépendant, appelle inévitablement son contraire : le courtisan, le collaborateur. Le caractère français oscilllerait donc entre le rebelle et le soumis. Aujourd’hui, nos élites autrefois arrogantes et souvent insoumises, si elles veulent toujours se singulariser sur la scène du monde, le font désormais en rivalisant de courtisanerie envers les puissances du jour.
La question est : d’où vient ce trait de caractère qui oscille entre la rébellion d’un De Gaulle et la compromission d’un Pétain ?

Destins comparés de la Chine et de la France

[Article initialement publié sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie, le 3 Juillet 2013]

Destins comparés de la Chine et de la France à travers leur système d’écriture

Je voudrais faire un rapprochement entre la Chine du XVIe siècle, et le commencement de son déclin, et la France au début du XXIe siècle.
La Chine, par ses avancées technologiques, par l’étendue de son empire, aurait pu, à l’époque de la fin de la Renaissance européenne, se lancer à la conquête du monde. Or, elle s’est repliée sur elle-même, a interdit à ses amiraux, par exemple, de naviguer au-delà de la mer de Chine.
La France d’aujourd’hui est également en position de repli : repli sur des certitudes héritées du passé, culpabilisation par rapport au passé colonial qui nuit à la cohésion nationale, ossification des rapports sociaux, politiques et syndicaux, complexe de supériorité et d’infériorité autant envers les États-Unis d’Amérique qu’envers ses grands voisins européens (Angleterre et Allemagne en particulier), pour ne prendre que quelques exemples.

Philosophie et Francophonie

[Article publié initialement sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie le 4 Juin 2013]

Le rapprochement entre la lente disparition du latin dans l’enseignement secondaire français, concomitant de la mise en place du plan Marshall (voir ici) me fait penser à un phénomène similaire, mais cette fois-ci tourné vers la langue allemande : Michel Onfray a bien montré à quel point l’ensemble de l’enseignement de la philosophie en France s’est aujourd’hui germanisé.
Pour réussir l’agrégation dans cette matière, il faut bien connaître Platon, Descartes et Kant. Mais la connaissance approfondie de Kant, de Kant et de Kant, généralement suffit.
Les philosophes français du XVIIIe siècle, ceux de la période hellénistique, et bien sûr les contemporains, en particulier français, sont absolument à éviter. Il ne faut jamais en parler devant les dévots de la chose kantienne, qui tiennent fermement les rênes des concours de recrutement.

Disparition de la francophonie ?

[Article initialement publié sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie, le 1er Juin 2013]

La francophonie en France pourrait-elle disparaître en l’espace de deux générations ? C’est le temps qui sépare les jeunes gens d’aujourd’hui de l’époque où, leurs petits-enfants devenus grands, ils seront appelés eux-mêmes à quitter notre monde.
Les spécialistes nous affirment que les pierres tombales ne sont plus entretenues au-delà de la seconde génération ; autrement dit, les sépultures sont abandonnées lorsque les enfants des petits-enfants, qui avaient coutume d’entretenir la tombe de leurs grands-parents, parviennent à l’âge adulte. En sera-t-il de même pour la francophonie ?
Deux générations me semblent être une bonne unité de mesure pour considérer les phénomènes démographiques et linguistiques.
Deux générations ont ainsi pu faire parvenir à l’état de quasi extinction la plupart des patois locaux parlés encore en France au lendemain de la seconde guerre mondiale. En effet, ceux qui avaient une dizaine d’années avant 1940 et qui parlaient patois, disparaissent peu à peu.

  Il y a 1 commentaire sur le forum.