Charabias aux championnats !

Du jeudi 17 décembre au samedi 19 décembre 2015 se sont déroulés à Épinal les championnats de France de patinage sur glace Élite. Je suis tombé par hasard, un peu avant le début des épreuves, sur une feuille distribuée par la patinoire municipale et destinée au grand public.

Dès la lecture du titre, je me suis demandé si les organisateurs étaient conscients qu’il s’agissait de championnats de France se déroulant en France. En parcourant le tableau des épreuves – formulation qui me semble plus compréhensible pour un francophone que celle figurant sur la feuille-, j’ai repéré plusieurs expressions anglaises qui, pour un non-initié, n’ont aucune signification. Plutôt que d’en faire un inventaire, je préfère vous livrer une photographie du tableau des épreuves, ainsi que la lettre que j’ai adressée aux organisateurs (l’adresse indiquée sur ce blogue est volontairement fantaisiste).

[Cliquer sur l’image pour l’agrandir]

practise-and-competition

M. Varlet Jean-Marc                                                      Chantraine, le 12 décembre 2015

7, Allée de la Francophonie

76 330  Senghorville

 

 

Mesdames, Messieurs les organisateurs,

 

 

Je viens de me procurer une feuille proposée par la Patinoire d’ Épinal à propos des championnats de France Élite et je regrette que vous n’y ayez pas joint un dictionnaire, ou, tout au moins, un lexique anglais-français.

En effet, déjà dans le titre, je tombe sur : Practrice and competition schedule. Essayant de me remémorer mes leçons passées d’anglais et faisant des hypothèses, je suppose que cela signifie : Organisation des épreuves ou quelque chose approchant. A ce propos, je me dois de vous avertir qu’à Épinal, la langue la plus parlée, et de loin, est le français. Vous aurez peut-être quelques non-francophones dans le public mais pourquoi s’adresser en priorité à eux et non à l’immense majorité francophone qui assistera aux démonstrations?

Continuant ma lecture, je tombe sur du « short track » le jeudi : une expression, qui pour un novice, n’a aucune signification. Et que dire pour le vendredi, où l’on propose un « warm up short track » ? Qu’il ne faut surtout pas confondre, je suppose, avec un « short track warm up » (le samedi)… Toujours le vendredi nous est proposé du « short danse » ; ne serait-ce pas plutôt du « short dance » ? Quant à la signification, j’hésite : danse en short ou danse courte ? La deuxième proposition ne doit pas être la bonne puisque le matin, on trouve de la « danse court ». Bref, on y perd son anglais.

Allez, encore quelques années, et bientôt, vous nous proposerez toutes les activités du championnat en anglais. Et pourquoi ne pas organiser les prochains championnats de France au Royaume Uni ou même, soyons fous, aux États Unis ?

Cordialement (ou devrais-je écrire Yours faithfully?)

 

M. Varlet

Un commentaire

  1. Boyé /

    J’approuve 100% cette lettre. On trouve des exemples similaires partout, y compris dans les autres pays d’Europe. Mais ce qui est pire, c’est l’attitude de nos élites, gouvernants nationaux er régionaux, journalistes, grands patrons, hauts responsables des arts, des sports, même enseignants… Ils ne semblent pas conscients des enjeux de civilisation et en rajoutent de soumission, d’erreur, de grégarité de mode. j’en suis outré et en éprouve un sentiment de révolte, comme devant une trahison ! Bon courage, il faut réagir ! JD Boyé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.