Destins comparés de la Chine et de la France

[Article initialement publié sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie, le 3 Juillet 2013]

Destins comparés de la Chine et de la France à travers leur système d’écriture

Je voudrais faire un rapprochement entre la Chine du XVIe siècle, et le commencement de son déclin, et la France au début du XXIe siècle.
La Chine, par ses avancées technologiques, par l’étendue de son empire, aurait pu, à l’époque de la fin de la Renaissance européenne, se lancer à la conquête du monde. Or, elle s’est repliée sur elle-même, a interdit à ses amiraux, par exemple, de naviguer au-delà de la mer de Chine.
La France d’aujourd’hui est également en position de repli : repli sur des certitudes héritées du passé, culpabilisation par rapport au passé colonial qui nuit à la cohésion nationale, ossification des rapports sociaux, politiques et syndicaux, complexe de supériorité et d’infériorité autant envers les États-Unis d’Amérique qu’envers ses grands voisins européens (Angleterre et Allemagne en particulier), pour ne prendre que quelques exemples.

La France précisément, juste après le déclin de la Chine du XVe siècle était, au XVIIe siècle, la puissance dominante du moment : sa population était la plus importante du monde, après la Chine naturellement. Elle a ensuite décliné sur l’étendue de plusieurs siècles. Quelques dates importantes : 1763, pertes de l’Inde et du Canada ; 1815, Waterloo ; 1870, Sedan ; 1940.
Les causes de l’entrée en somnolence de la Chine jusqu’aux soubresauts du XXe siècle, depuis la fin de l’empire des Qing jusqu’à l’entrée de la Chine communiste dans le commerce capitaliste international, sont multiples et font l’objet de nombreux débats entre les spécialistes.
Toutefois un des facteurs qui a retenu mon attention est la simplification du système de l’écriture chinoise instaurée par la dictature communiste pour en finir avec le système mandarinal qui imposait aux lettrés d’apprendre plusieurs dizaines de milliers de caractères, ce qui les détournait évidemment d’autres tâches plus productives. Il est évident que la réforme du système d’écriture chinois a contribué à son redécollage économique à partir de la fin du XXe siècle.
La France est actuellement dans une mauvaise passe, j’en conviens. Mais on peut penser, sans trop se tromper, qu’il y aura forcément un renouveau quelque part dans les prochaines décennies. Et ce renouveau devra se faire naturellement en français, l’un n’allant pas sans l’autre.
À ce propos, je me pose la question de savoir si la réforme de l’orthographe pourrait ne pas jouer ce rôle de catalyseur qui permettrait à notre pays de déclencher une réaction salutaire qui remettrait notre pays sur les rails de la vraie modernité.
Cette réforme de l’orthographe a toujours été un serpent de mer et l’Académie française est assez frileuse sur le sujet.

Je reprends ici quelques-unes des thèses développées sur le site ortograf-fr (http://alrg.free.fr/ortograf-fr/) que je viens de découvrir.
À ne pas confondre avec ortograf.net (http://www.ortograf.net). L’animateur d’orthograf-fr, Louis Rougnon Glasson, présente ici les différences entre les deux  : http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d548-811-desolidariz-f-tract.pdf
En bref et pour faire (très) court : Si l’illettrisme progresse, la cause première en est la complexité du système orthographique (et grammatical) français imposé par les élites qui permet d’éliminer tous ceux qui ne sont pas capables d’en assimiler les règles. Le pédagogisme est une imposture qui permet de faire croire aux naïfs que les moins doués en orthographe pourront s’en sortir.

Je cite pêle-mêle quelques phrases chocs glanées sur ce site :
Un constat :
« D’abord, à l’âge de 10 ans, le pourcentage de dyslexiques chez les écoliers français est deux fois plus élevé que chez les Italiens ou les espagnols. Ceci est dû au fait que les langues de ces deux pays ont une prononciation bien définie, sur la base d’une écriture phonétique, simple comme b-a ba. »
Un autre constat plus polémique celui-là :
 » Si les Flamands rejettent les wallons francophones, c’est parce qu’il leur reproche d’être des éternels assistés. Le fait de parler français implique un appauvrissement économique d’un montant de 150 000 € par personne sur une vie complète. »
Ortograf-fr en tire quelques conclusions :
1/ « Le fait d’ignorer les dégâts sociaux de notre orthographe, son caractère fortuit et arbitraire, son étroite localisation dans l’espace et dans le temps, le fait de considérer comme inconcevable une autre manière d’écrire, vont nécessairement de pair avec une mentalité passablement bornée. »
2/ « Pour ceux qui voudraient jouer aux purs esprits en ignorant les contingences bassement matérielles qu’on vient de voir,
notez au passage que le handicap économique lié à l’orthographe va de pair avec un handicap culturel et avec un handicap social ».
3/ « L’orthographe fonctionne comme dérivatif : son apprentissage se fait au détriment d’une culture basique est essentielle concernant la vie pratique, l’hygiène de vie, l’équilibre à respecter. »
dont celles-ci, qui en découlent logiquement :
4/ « L’orthographe est à la source d’un malaise diffus généralisé : ennuis à l’école, harcèlement pédagogique, absence d’autonomie, besoin d’une référence permanente à une autorité qui décide pour vous ».
5/ Les incohérences de l’orthographe, ses complications inutiles, ses conventions arbitraires à leur tour ont induit une mentalité un peu particulière : une mentalité qui fait la part belle à la manipulation, au bluff, au mensonge, aux esbroufes et à l’agitation impuissante. »
6/ « La nécessité de se conformer en permanence à une norme illogique arbitraire aboutit à une perversion de l’esprit critique, d’où une plus grande vulnérabilité par rapport aux charlatanismes en tous genres : commerciaux, médicaux, politiques. »
et, pour finir, pourquoi pas :
« En l’absence d’une véritable réforme de l’orthographe, on peut donc avoir la certitude que l’école française nous formera indéfiniment un nombre impressionnant de délinquants ! »

Les commentaires ici

Michel
Michel

Les derniers articles par Michel (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.