Page 1 sur 1

RP 54 Michel : Francophonie africaine et océanique

Publié : mar. 19 mars 2019, 22:50
par Michel
-
Un article tonique de l’hebdomadaire belge francophone Le Vif, édité en collaboration avec L’Express de Paris (pour les articles concernant l’actualité hors Belgique) :
Langue française : comment la Flandre se tire une balle dans le pied
https://www.levif.be/actualite/belgique ... 1553030782

Un rappel de quelques fondamentaux :
« Or, il est admis que les résultats des affaires sont supérieurs de 65% si on commerce dans la même langue que son client. »

Et des mises en perspective inattendues quand on considère la synergie Chine Afrique :
« Il y a, dans les Universités chinoises, plus d'étudiants qui apprennent le français qu'en Flandre. »

Sans parler du domaine maritime mondial riverain des pays francophones, le plus grand de tous :
« Grace à la France, ce sont les pays francophones qui vont détenir la plus grande partie des ressources de la mer (la France, Madagascar, Sénégal, Vanuatu, Maroc, Mauritanie, Haïti…). »

C’est ainsi que les élèves de la partie flamande qui délaissent l’apprentissage du français vont se retrouver désavantagés par rapport aux autres néerlandophones résidents des Pays Bas :
« Il y a eu une génération d'élèves flamands sacrifiée à l'apprentissage de la langue de Molière pour des raisons politiciennes qui va certainement couter très cher à la Flandre en termes de commerce international au profit de son grand voisin et rival de toujours : les Pays-Bas. »

En effet :
« les francophones sont les plus grands propriétaires de la mer et nous Hollandais spécialistes de la mer, il faut être stupide pour ne pas maitriser la langue de nos futurs clients ».

À lire sans modération !