RP86 JMV : remise en cause du français en Tunisie ?

Modérateurs : Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Varlet
Messages : 200
Inscription : jeu. 10 janv. 2013, 12:51
Localisation : Chantraine ( Vosges )

RP86 JMV : remise en cause du français en Tunisie ?

Message par Varlet » dim. 03 nov. 2019, 12:44

Dans la foulée de l'élection d'un nouveau président , M. Kaïs Saïed, de nombreuses revendications sont apparues dont l'une est celle de la remise en cause du statut de la langue française en Tunisie.
Certes, ce pays reste très francophone, même si l'anglais y a fait de notables progrès. Le français y est enseigné dès l'école primaire et certains voudraient le remplacer par l'anglais. C'est un désir d'ailleurs exprimé par de nombreux partisans du nouveau président qui souhaitent ainsi "libérer" la Tunisie de l'influence française.
Auront-ils gain de cause ? Ce "rejet" du français fait-il partie d'un rejet général du passé et de l'histoire politique passée du pays ? Remarquons simplement que vouloir remplacer une langue par une autre n'a rien d'évident et demandera beaucoup d'argent, de temps et de persévérance, surtout dans un pays aussi francophone que la Tunisie. Et pour un résultat des plus aléatoires... De plus remplacer le français par l'anglais signifiera à terme dépendre encore plus des pays anglo- saxons, notamment des Etats Unis : est-ce ce que veulent les Tunisiens ? Parler anglais est nécessaire pour commercer avec le monde ; mais d'une part, une grande partie de l'Afrique subsahariennes est francophone et se développe : parler français est donc un atout pour les entreprises tunisiennes qui voudront s'implanter dans ces pays. D'autre part, bien maîtriser le français permet souvent d' apprendre plus facilement une autre langue, comme l'anglais ou l'espagnol: pourquoi se priver de cet atout?
Les deux articles qui suivent donnent une idée du débat qui a lieu en Tunisie en ce moment sur la langue française. Nous verrons prochainement comment évolue la politique linguistique de la Tunisie.

https://www.francetvinfo.fr/monde/afriq ... 55195.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/afriq ... 66765.html

Avatar de l’utilisateur
Marc Beaufrère
Administrateur
Messages : 529
Inscription : lun. 07 janv. 2013, 13:54
Localisation : Carrouges (Orne)
Contact :

Re: RP86 JMV : remise en cause du français en Tunisie ?

Message par Marc Beaufrère » lun. 04 nov. 2019, 09:44

Il y a les discours et les faits. Voyons ce que ce monsieur fera.
En tous les cas, dans les faits, la Tunisie et la France sont très liés : de nombreux Tunisiens sont installés en France et la France est un grand partenaire commercial de la Tunisie. Quant à l'accusation de colonialisme, cela cache parfois une relation ambivalente à la France : on est content des investissements, on est content que le pays soit attractif, mais en même temps l'ouverture au monde crée des crispations. Je crois que c'est aussi ce qu'essayait de faire la dame plus âgée dans ce reportage : nuancer, équilibrer les propos. Rien n'est simple.
L'anglais est à la mode dans les discours, pour se débarrasser du supposé colonialisme français, mais dans les faits (et pas dans les discours), les États-Unis sont ceux qui ont embrasé le Moyen-Orient : déstabilisation de l'Irak (on se débarrasse d'un dictateur qui tenait les équilibres du pays pour le résultat que l'on voit), déstabilisation de la Syrie et soutien déséquilibré à Israël. Du haut de mes quasi 40 ans, les plus jeunes ne s'en rendent pas forcément compte, mais la crispation identitaire et le retour du fondamentalisme religieux ont quand même été largement alimentés par les attentats du 11 septembre 2001 et par l'invasion de l'Irak qui s'en est suivi, alimenté par un Georges Bush proche des théories du choc des civilisations (Huttington) et à nouveau par la politique hasardeuse de Trump. La France, depuis plus de 100 ans, a, me semble-t-il, un discours et une politique qui évite l'embrasement religieux (politique de la laïcité). En tous les cas pour l'instant.
Je pense que beaucoup de Maghrébins plus âgés (de mon âge, disons), ont conscience de cela, comme cette dame de l'article. Espérons que tout le monde sache raison garder et fasse ses choix en conscience, et non pas sur un coup de tête.
"Une langue, c’est un dialecte qui possède une armée, une marine et une aviation" - attribué à Lyautey

Répondre

Revenir à « Afrique du Nord et Proche-Orient »