Progresser en orthographe, c'est devenir meilleur dans toute

Pour faire part d'observations, de réflexions, ouvrir le débat.

Modérateurs: Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Progresser en orthographe, c'est devenir meilleur dans toute

Messagepar Marc Beaufrère » Sam 13 Mai 2017, 08:42

Un article qui met en avant l'avantage de bien maîtriser l'orthographe, avantage qui rejaillit sur tous les domaines de la vie professionnelle, y compris dans le domaine scientifique !

Progresser en orthographe, c'est devenir meilleur dans toutes les matières

Je pense que chacun d'entre nous peut le constater autour de soi, la maîtrise de l'orthographe n'est pas qu'un marqueur social, et cela est souvent corrélé à une bonne réussite professionnelle dans tous les domaines (pour être médecin, ingénieur, chercheur... on imagine mal une ordonnance de médecin truffée de fautes d'orthographe).
"Une langue, c’est un dialecte qui possède une armée, une marine et une aviation" - attribué à Lyautey
Avatar de l’utilisateur
Marc Beaufrère
Administrateur
 
Messages: 415
Inscription: Lun 07 Jan 2013, 13:54
Localisation: Carrouges (Orne)

Re: Progresser en orthographe, c'est devenir meilleur dans t

Messagepar Michel » Mer 17 Mai 2017, 15:20

-
Après l’orthographe, il faut maîtriser le vocabulaire. Albert Camus a écrit dans «Philosophie de l’expression »: Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde. Ou, autrement dit, dans « L’homme révolté » : La logique du révolté est... de s'efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel.
Après le vocabulaire, vient la syntaxe. Victor Hugo : [Guerre à la rhétorique] et Paix à la syntaxe ! S’il ne faut pas toucher à la syntaxe, alors il faut apprendre à la respecter.
L’orthographe, le vocabulaire, la syntaxe, tout un parcours du combattant pour bon nombre de nos petits contemporains. Pour être aujourd’hui plus qu’un médecin, plus qu’un ingénieur, autrement dit un savant, il faut déjà commencer par là.
Mais ne sommes-nous pas retournés à une époque où le président du tribunal révolutionnaire, Jean-Baptiste Coffinhal, disait, à propos de Lavoisier qu’il a envoyé à la guillotine : La république n’a pas besoin de savants ?
Lao-Tseu, repris par Lénine, puis par Churchill : Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Michel Godet : La bonne prévision n'est pas celle qui se réalise mais celle qui conduit à l'action pour, éventuellement, empêcher qu'elle ne se réalise.
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 359
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 16:09


Retourner vers Débats et réflexions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron