RP61 JMV : Les JO, cheval de Troie pour l'anglais en 2024 ?

Les articles sont disposés en pile (ordre chronologique inverse).

Modérateurs: Michel, Marc Beaufrère, Varlet

RP61 JMV : Les JO, cheval de Troie pour l'anglais en 2024 ?

Messagepar Varlet » Dim 15 Avr 2018, 10:45

Et voilà de nouveau le lobby anglophone de France qui refait parler de lui.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/francais-du-monde/francais-du-monde-les-futurs-jo-a-parisvont-ils-doper-le-niveau-danglais-des-francais_2683728.html

Cette fois-ci, c'est à l'occasion des prochains Jeux Olympiques de 2024 à Paris. Evidemment, il ne s'agirait pas de mettre en valeur la langue française mais de la dénigrer encore plus, de la marginaliser au profit de l'anglais. Montrer que les Français sont enfin à la hauteur des Suédois ou des Hollandais, qu'ils sont parfaitement intégrés au monde anglophone -américain donc-, voilà l'objectif ultime des animateurs du site « Vivre à l'étranger » dont Madame Gierse, interviewée ici, est la rédactrice en chef. Les Jeux Olympiques ne seraient donc non plus, en dehors des compétitions sportives, un moyen de mettre en valeur un pays et sa culture, mais plutôt une vitrine de l'anglicisation avancée de tel ou tel pays !
Les mêmes arguments sont toujours avancés : rang moyen des Français en anglais(32 ième sur 80 ), encouragements à imiter les « bons élèves » qui s'échinent à progresser dans le classement, arguments économiques non démontrés, etc... Les lusophones sont cette année mis à l'honneur : les Brésiliens parce qu'ils ont, lors des derniers JO, favorisé l'anglais au détriment du français ; les Portugais parce qu'ils viennent de décider de ne plus doubler les films étrangers ( en majorité, américains ou anglais, évidemment). Et implicitement, dans l'esprit de Madame Gierse, ces mesures sont reliées au redressement économique de ces pays...et devraient donc être appliquées en France.
Pourtant, l'amélioration économique du Portugal, réelle, provient plutôt d'une politique radicalement opposée au « tout austérité » prônée par Bruxelles et non pas d'une amélioration du niveau d'anglais des Portugais...Le niveau plus que médiocre des Japonais en anglais n'entrave pas leur avancée technologique...Et la situation du Brésil reste fragile.. ;
Au- delà de ces considérations, cet article révèle les différents états des rapports de domination dans le monde occidental et la conception du monde rêvée par une certaine bourgeoisie européenne.

Tout d'abord, c'est cette même « élite » bourgeoise qui prétend imposer ses vues à la société toute entière. Il ne s'agit plus ici de proposer une version multilingue des films aux gens mais de leur imposer des versions doublées... Francophone convaincu, je ne cherche pas à imposer mes vues. Que des personnes veuillent visionner des films en anglais ne me dérange pas mais je réclame le droit de vivre dans un environnement francophone et donc de suivre des films en français si je le désire. Ce droit, Madame Gierse, n'en a que faire. Belle conception de la démocratie ! Le Portugal n'est absolument pas un exemple à suivre ! Malheureusement, l'élite bourgeoise a les moyens financiers, économiques, journalistiques de « faire de la pédagogie » pour reprendre une expression si souvent citée par nos dirigeants. Et elle ne se prive pas de les utiliser pour imposer ses vues.

L'autre état de domination implicitement, naïvement, révélé par l'article, est celui de la culture anglo-saxonne sur la bourgeoisie européenne, et française en particulier. Déjà vilipendée par le Général de Gaulle dans les années 60, la fascination de l' « élite », la soumission même au « grand frère américain » est de nos jours exacerbée. Il ne s'agit plus ici d'une simple admiration mais d'une volonté de ressembler, de se fondre au modèle américain, de montrer son appartenance à l'empire américain. Il est donc naturel pour Madame Gierse et ses alliés, de se mesurer à lui et à ses valeurs, et notamment , à la maîtrise de la langue anglaise. Demander le niveau des Français en d'autres langues ou pire encore, mesurer le niveau des anglophones en langues étrangères, est donc probablement pour elle, une incongruité, une question qui ne se pose même plus...
Céder aux idées de Madame Gierse, c'est donc, alors même que le Royaume-Uni s'apprête à tourner le dos à la construction européenne, renoncer à une Europe émancipée des Etats-Unis. C'est surtout tuer l'idée d'Europe et faire de notre continent une véritable colonie américaine. Est-ce l'idée de l'Europe que nous voulons voir aboutir ?
Varlet
 
Messages: 174
Inscription: Jeu 10 Jan 2013, 12:51
Localisation: Chantraine ( Vosges )

Retourner vers Revue de presse

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités

cron