Indépendance et dépendance

[Article originellement publié sur le forum dans la catégorie Géopolitique et Francophonie le 5 Décembre 2013]

Je reviens sur cette notion d’esprit français, et particulièrement sur le concept d’esprit d’indépendance qui serait caractéristique des Français. Le Français indépendant d’esprit, disons plus indépendant que ses autres voisins européens, par le fait même qu’il est extrêmement indépendant, appelle inévitablement son contraire : le courtisan, le collaborateur. Le caractère français oscilllerait donc entre le rebelle et le soumis. Aujourd’hui, nos élites autrefois arrogantes et souvent insoumises, si elles veulent toujours se singulariser sur la scène du monde, le font désormais en rivalisant de courtisanerie envers les puissances du jour.
La question est : d’où vient ce trait de caractère qui oscille entre la rébellion d’un De Gaulle et la compromission d’un Pétain ? Des Français de l’ancien régime certainement, mais en remontant vers le passé ? Des Francs peut-être ? Des Gallo-Romains ? Sans doute pas, puisque la légendaire indiscipline des Gaulois a été engloutie dans la soumission à l’Empire Romain. Alors des gaulois eux-mêmes, dont certains étaient prêts à collaborer avec les Romains bien avant Alésia, les Éduens en particulier, alors que d’autres avaient décidé de rejoindre Vercingétorix ? Mais pour quelles raisons ? Quels que soient les flux de populations que la France a pu accueillir sur son sol, depuis la Préhistoire, avec les Celtes, puis la fin de l’Empire Romain avec les invasions barbares jusqu’aux Normands, et enfin, après une parenthèse sans immigration de 12 siècles, avec les immigrations des XXèmes et XXIe siècle, ce caractère a perduré. Je ne vois qu’une seule explication : les populations ont changé, où se sont reproduites à l’identique ; ce qui n’a pas changé, c’est le territoire, la position de Finistère qu’occupe le territoire français actuel à l’extrémité ouest de l’Europe, avec il est vrai, les Cornouailles et la Galice espagnole. Comment relier conceptuellement cette situation géographique originale et ce trait de caractère particulier à double face (indépendance et dépendance) ?
J’utilise beaucoup cette notion bivalente pour expliquer à la fois les reculs, les progressions, les survivances ainsi que les renaissances de la langue française à travers les siècles. Mais je n’arrive pas à en trouver l’origine à part celle, géographique ci-dessus, et qui me semble trop simple.

Commentaire ici.

Michel
Michel

Les derniers articles par Michel (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.