Message à MFM (et réflexions sur Mr-tout-le-monde)

(Publié le 18-09-2011 sur lefrançaisenpartage)

MFM, une radio 100% chanson française avec une devise… en anglais

MFM, c’est la radio qui ne diffusent que des chansons d’expression française. Aussi, je suis surpris quand j’écoute leur radio d’entendre « MFM, Ma French Musique ». Je ne comprends pas ce paradoxe : faire le pari qu’une radio peut marcher qu’avec des chansons d’expression française et utiliser une devise en anglais. Une devise en français leur ferait-elle perdre des auditeurs ? Si le français, ça fait ringard, vieux ou pas assez populaire, alors pourquoi ce choix ? J’avoue que je reste perplexe. Aussi, pour en avoir le cœur net, je leur ai écrit un message.

Le poids de Mr-tout-le-monde

L’écriture du message touche pour moi au coeur de ce que j’essaie de faire différemment de certaines associations francophones qui se décrédibilisent à mes yeux à parler de collaboration, d’empire; etc… en parlant de cette mode de tout mettre à l’anglais. Cela part, je le pense d’une vraie intuition : le système (médiatique, économique…) est soumis pour l’instant à une structure pyramidale où l’expression anglaise est considéré comme l’apanage des élites. Cela est trahi par ce fameux « tout le monde » dans le sentiment que l’on a que « tout le monde » parle anglais, qu’ « on » ne peut pas ignorer l’anglais, qu’ « il » faut parler anglais. Ces « on », « il », « tout le monde » ou encore le fameux « les gens » sont les signes intériorisés d’une autorité, d’un ordre (moral) qui s’impose à nous, d’une force qui semble nous dépasser et nous échapper : en effet, qui est ce fameux « tout le monde » ? (Et peut-on ne pas faire ce que « tout le monde » fait ?). Ici, le « je » (chacun de nous) se soumet à l’autorité de ce « tout le monde ». Ce qui est rigolo cependant, c’est que chacun de nous n’imagine pas « tout le monde » de la même façon. Ainsi certains vont trouver que « les gens » sont grégaires et veulent vivre comme les Américains (sous-entendu s’abêtir devant la télé et manger des trucs pas très sains),  d’autres qu' »on » nous dicte trop notre vie, etc…

Ce n’est donc pas toujours objectif, c’est aussi une question de perception, de place dans la société, etc…

Ma méthode (pour parler à Mr-tout-le-monde!)

Une fois ces réflexions faites, ce que je m’efforce donc de faire, c’est :

– de ne parler qu’en mon nom

– de respecter la volonté et l’opinion de chacun, y compris donc mon interlocuteur, ce qui m’oblige à n’avoir que des revendications qui peuvent prétendre à devenir consensuelles et non pas exclusives, auxquelles mon interlocuteur peut aussi souscrire. Il est certain que si je traite de collabo quelqu’un qui truffe ses phrases d’anglicismes, je vais avoir des problèmes à convaincre mon interlocuteur qui sera sans doute sur la défensive ! Dans mon cas, mon combat n’est donc pas un combat contre l’anglais, les États-Unis, l’Angleterre (ils font ce qu’ils veulent  chez eux), mais pour le français et contre la propension de français à nous imposer l’anglais en France, et dans notre cadre de vie. Au nom de quoi ? Car je suis français et le français est la langue officielle de notre pays et qu’à ce titre (et seulement à ce titre) je peux avoir certaines exigences.

– de ne pas agresser mes interlocuteurs, qui dans ma vision des choses, ne font qu’appliquer dans leurs actions ce qu’ils ont intégré.

– de réaliser que si je suis convaincu, c’est qu’il y a une raison, un argument suffisamment puissant, que mes interlocuteurs n’ont pas. Je m’imagine donc que mon interlocteur peut être tout autant convaincu que moi mais se dit sans doute « je n’y peux rien, tout le monde pense le contraire ». Je me dois donc de lui fournir les arguments qui lui permettront de faire valoir la justesse de mon point de vue qui a des chances d’être le sien. En discutant, l’argument ultime de mes contradicteurs est souvent le fameux « oui, mais tout le monde dit ça / fait ça / pense comme ça ». Là, il faudrait pouvoir rajouter : « oui, mais est-ce souhaitable ? », « est-ce que c’est vraiment ce que tu veux ». Ramener le débat à l’individu car c’est le seul initiateur possible du changement. Et là, on est parfois stupéfait de découvrir des gens  autour de nous qui ont déjà ce point de vue que l’on n’ose pas avoir mais qui ne l’expriment que quand on est soi-même réceptif.

Mon message à MFM

Après ce petit détour « sémantique » sur monsieur-tout-le-monde, voici le message que j’ai adressé à MFM :

« Objet : votre devise

Bonjour,

en tant que membre d’une association de promotion du français mais aussi à titre personnel, je tiens à vous dire deux choses : d’abord vous féliciter pour la qualité des titres français diffusés, j’aime beaucoup écouter votre radio. Par contre, cela m’interpelle quand j’entends (moins ces derniers temps, c’est vrai) ou lis sur le site : « MFM, Ma French Musique ». Je trouve que ça ne fait pas très « raccord » et cohérent par rapport au choix musical. Je comprends bien que la devise cadre avec les initiales MFM, et que c’est bien pratique, mais n’y aurait-il pas possibilité de trouver une autre devise en français comme « MFM, la Musique Française que J’M » ? (simple proposition, je ne suis pas commercial!) Ce n’est bien sûr pas la fin du monde mais les gens comme moi viennent (entre autres) sur MFM pour échapper à l’exposition quotidienne obligatoire à l’anglais ! Regardez ailleurs déjà :

noms de radio en anglais : Fun Radio, Skyrock, NRJ, Virgin Radio, Sweet FM. Il reste Nostalgie, Chérie FM et MFM… mais seule MFM ne diffuse que des titres en français ! On se sent donc chez nous sur votre radio et j’espère que l’on aura toujours cette chance.

Merci par avance pour l’attention que vous porterez à ce message.

Musicalement

PS : pouvez-vous faire suivre le message à qui de droit si je me suis trompé de service ? »

Réponse

Je ne pourrais malheureusement pas m’attribuer le mérite d’avoir infléchi le message de cette radio puisqu’ils ont anticipé ma demande. En effet, ils m’ont expliqué que leur accroche était devenu « 100%  musique française » à la place de « My French Musique ». Ai-je été devancé par des confrères plus actifs que moi ? Mystère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.