Musiques créoles – retour sur les débuts du zouk, années 80 / 90

(Publié sur lefrançaisenpartage le 11-11-2010)

Après avoir donné un aperçu de ce qui se fait acutellement en musique métissée dans un article récent , je souhaite faire un petit retour sur les précurseurs, sur les classiques grand public de ce style musical et pour cela, on doit faire un petit détour par les antilles ! Si le reggae a été la musique de le contestation, notamment dans les antilles anglophones, le zouk, musique de l’amour « collé-serré » est la musique des antilles francophones. Ce n’est pas toujours de la grande musique, mais ça a fait partie du paysage musical francophone. Attachez vos ceintures, on décolle !

Francky Vincent

On ne peut pas faire une rétrospective sur le zouk sans faire escale chez Francky Vincent, le porte-parole emblématique du zouk love ! Paroles osées, ambiance décontractée, en avant la musique !!

Kassav’

Kassav’, c’est LE groupe monument des Antilles, souvent considéré comme le meilleur groupe zouk. Ce sont en tout cas les précurseurs. Chansons en créole, ambiance de feu, voici un petit aperçu :

 

 

La Compagnie Créole

En France, nos parents avaient souvent le disque dans les années 80 ; on ne s’en souvient pas forcément aussi bien que les deux premiers, mais à l’époque, ils étaient super connus : Vive le Douanier Rousseau, Au Bal Masqué, C’est Bon pour le Moral… chansons légères et festives, c’étaient le must des fêtes de famille !

 

 

Zouk Machine

Surtout connus pour une musique (maldon), on ne peut tout de mêmes pas les oublier, car cela a été le tube zouk le plus connu au monde, on l’entend encore à la radio plus de 20 ans après… préparez la piste de danse :

 

 

Philippe Lavil et Jocelyne Beroard du groupe Kassav’

Pour finir, et pour les gens qui ne connaissent pas le zouk, voici une introduction à un grand concept de cette musique : le collé-serré ou kole sere (en créole) !!! La chanson suivante est l’une de celles qui ont contribué à faire connaître le zouk en métropole.

 

 

Petit cours de Kole Sere

Pour ceux qui n’ont pas compris toutes les subtilités de ce concept et qui ont envie de rire un peu, le voici expliqué de façon cocasse à un « métro » (pour métropolitain) :

 

 

J’espère que cette petite escale musicale vous aura rappelé de bons souvenirs et vous aura amusé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.