Nostalgie : musique des années 80

[Publié sur lefrançaisenpartage le 26-09-2011]

Depuis à peu près un an, on a vu apparaître un engouement pour la musique des années 80. Cela paraissait inconcevable au début des années 2000 où les années 80 paraissaient être le summum du ringard et on ne voyait pas vraiment ce qu’on pouvait en garder de bon. Et depuis un peu plus d’un an, une tournée de chanteurs qui ont eu du succès dans les années 80 s’est mise en place et tourne en France et, à la surprise générale, c’est un grand succès. On a donc pu redécouvrir par des émissions spéciales pas mal de ces chansons. Ce qui est intéressant, c’est de voir tout ce que l’on peut retrouver de bien et de se rendre compte ce dont on se moquait il y a 10 ans est ce qui nous rend le plus nostalgique aujourd’hui. C’est bien connu, c’est une fois que quelque chose a définitivement disparu qu’il nous manque le plus. Voici donc un florilège qui vous permettra de vous replonger dans cette époque pleine de bonne humeur (avec ses fameuses coupes de cheveux!).

 

D’abord, impossible de faire un retour sur les années 80 sans entendre « les démons de minuit » qui ont fait danser tant de monde en discothèque ! Indémodable, ça tourne toujours…

 

Images – Les démons de minuit

 

Après ça, vous pouvez continuer à aller danser « sous le sunlight des tropiques« , surtout si vous avez « la musique dans la peau » ! Il faudrait aussi parler de la « nuit de folie« , carton que l’on a entendu des semaines durant et toujours passé dans les mariages… et même repris en Corée, si si !!

Luna Parker – Tes états d’âme

 

Peter et Sloane – Besoin de rien, envie de toi

Jean Jacques Goldman – Je te donne

 

Voici l’un des artistes les plus prolifiques de la chanson française, autant au niveau du nombre d’albums sortis, du nombre d’albums vendus et du nombre d’artistes pour lesquels il a écrit (Céline Dion, Khaled, Johnny, Patricia Kaas… tous autant de succès qui ont parfois signé le retour de certains artistes sur le devant de la scène). Comme c’est un site de la francophonie, notons qu’il a commencé sa carrière en anglais mais comme on peut le lire sur wikipedia : « Pendant ses études à Lille, il craque pour Léo Ferré en allant voir le groupe Zoo qui fait sa première partie. « J’ai compris que c’était possible en français… La force des mots, le choc des notes. Ferré m’a eu ! » dira-t-il »

Allez, (re-)découvrons le virtuose :

Cookie Dingler – Femme libérée

L’hymne des femmes !

Desireless – Voyage voyage

Une chanson qui… décoiffe, souvenez-vous ! Paroles superbes, musique géniale. Cela avait été repris en version dance par Kate Ryan.

 

Alors les années 80, c’est pas sympa quand même ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Il y a 1 commentaire sur le forum.