Francophonie juilletiste : lectures et émission

(Publié sur lefrançaisenpartage le 08-07-2013)

Le soleil est arrivé, vous avez peut-être envie d’aller faire un tour sur la plage avec un bon bouquin ? Voici quelques idées pour cultiver votre côté francophone :

« Je dis ça, je dis rien » et 200 autres expressions in-sup-por-tables, d’Adèle Bréau

Je-dis-ca.jpgUn petit livre léger qui revient sur les expressions à la mode. Où l’on voit qu’il y a quand même une bonne part d’expressions d’origines anglaises, mais pas que ! Retour en humour sur les « au jour d’aujourd’hui » « asap » et autres « rush ». Il ne faudrait pas que votre « N+1 », s’il est un peu « old school » vous surprenne en train de lire ce « must-have » de la francoattitude alors que vous devriez être en train de préparer votre préz‘. Plus sérieusement, c’est une lecture sympa, présentée sous forme d’un article par mot, pour la mise en contexte et l’explication. Il y en a pas mal que je ne connaissais pas ou de loin, même si on comprend facilement, issus du monde du travail (parisien ; pas mal d’anglicismes ou de calques) ou de la culture jeune : , un sujet concernant, une cougar, drafter, dead-line, vdm, non mais allo quoi, ça m’interroge… Ça se lit facilement, c’est distrayant.

Baisse de la maîtrise de la lecture en France et heures d’enseignement

(Article publié le 13-12-2012 sur lefrançaisenpartage)

Une étude vient de sortir, le couperet est tombé : le niveau de maîtrise de la lecture ne cesse de baisser en France. Cette nouvelle est étrangement absente des sites en ligne du Point et du Figaro. Problème de méthode selon Le Monde, il faut tirer profit des expériences dans les pays qui ont réussi et « au-delà des moyens, indispensables, cela suppose des méthodes, efficaces ». Libération donne la parole à Vincent Peillon qui vante « le bien-fondé de sa Refondation de l’école, avec sa priorité donnée au Primaire et la réforme de la notation « pour redonner confiance aux élèves » ».

Question de méthode, inhibition des élèves… ces analyses font craindre le pire : doit-on changer de méthode à chaque gouvernement ? Doit-on fermer les yeux sur les erreurs des élèves sous prétexte de ne pas les inhiber ? Ces réflexions ne sont-elles pas le résultat d’un prêt-à-penser psychologique qui nie la valeur du travail ?

La solution nous apparaît pourtant limpidement, pour peu que l’on mette certaines données sur la table. Regardons du côté des horaires d’enseignement du français et leur évolution.

En primaire :

Niveau / Années 1923 1938 1945 1956 1969 1977 1985 1995 2002
CP 17h30 15h30 15h 15h 10h 9h 10h 9h 11h
CE1 14h30 13h30 13h45 11h30 10h 9h 9h 8h* / 9h 9h/10h
CE2 14h30 13h30 13h45 11h30 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30
CM1 12h00 11h 10h45 9h 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30
CM2 12h00 11h 10h45 9h 10h 9h 8h 7h30* / 9h 6h* /7h30

* si enseignement de langue vivante

  Il y a 1 commentaire sur le forum.