Le Mali, centre musical mondial

Le Mali, pôle musical de premier ordre

Il existe plusieurs pôles musicaux dans le monde : l’Angleterre, la France, les États-Unis, les pays hispaniques et les pays scandinaves (en anglais) sont ceux qui défendent le mieux leur industrie musicale. Mais la musique existe aussi en dehors de l’industrie musicale et d’autres lieux de mélange et de créativité existent… comme le Mali, dont la tradition musicale et vocale (les griots) est très ancienne. C’est aussi l’une des patries de la kora, cet instrument à cordes ancestral.

Pour ceux qui connaissent Youssou N’Dour, un auteur-compisteur-interprète qui vient du Sénégal connu notamment pour son duo avec Neneh Cherry : « 7 Seconds », on ne peut pas parler de pôle musical sénégalais vu de France, car trop peu d’artistes sénégalais se sont fait connaître comme le fruit d’une tradition musicale locale. Il faut au moins deux individus pour commencer à faire une généralité…

En ce qui concerne le Mali, la qualité et le nombre des artistes qui en sont issus est assez étonnante. cela fait plusieurs fois que j’entends parler de ce foyer de création par différents artistes qui l’incarnent ; la particularité y est une tradition qui semble séculaire et de qualité, et qui s’est épanouie à l’abri de l’influence occidentale. C’est donc une singularité tout à fait remarquable et intéressante que la musique malienne. Je vous propose donc de vous faire découvrir quelques artistes coup de coeur à travers lesquels s’exprime cette singularité.

Nouvelle Chanson Française 2 – Les têtes d’affiche du début des années 2000

(Publié sur lefrançaisenpartage le 14-02-2011)

La nouvelle chanson française (ou Nouvelle Scène Française, NSF) a vu l’émergence de têtes d’affiches qui ont popularisé le renouveau de la chanson française au début des années 2000. On trouve des artistes très différents mais qui ont toujours en commun des textes soignés, originaux. J’avais déjà eu de nombreuses discussions où j’avais du mal à trouver un bon artiste français pour parer au fait qu’il n’y a de bon que les artistes qui chantent en anglais, mais lorsque l’on prend le temps de regarder ses « compilations faites maison » (oups!) de se rappeler les concerts, on en trouve toujours un de plus qui finalement n’est pas si mauvais. Et pas besoin d’aller chercher des inconnus ou un truc ringard… Mathieu Chedid (alias -M-), Bénabar, Cali, Raphaël, Thomas Dutronc, fils de Jacques, Sanseverino, un qui ne plaît pas à tout le monde : Vincent Delerm. En ce qui concerne les filles, je ferais un article séparé, faute de place, et aussi parce qu’il y a eu une génération qui est venue juste après.

Allez, on commence par celui qui est la nouvelle chanson française à lui tout seul, et qui a sonné le début de la déferlante des années 2000 par son tube : « J’crois qu’ya une fille qu’habite chez moi » avec sa musique de fanfare. L’album Bénabar (de Bénabar) fait partie de mes albums d’anthologie, je connaissais (il y a déjà presque 10 ans) la quasi totalité de cet album. Une vraie merveille au niveau des textes et du bien-vu, de la justesse des situations décrites. J’aimerais vous faire découvrir « à notre santé », malheureusement on ne le trouve pas en clip.

  Il y a 1 commentaire sur le forum.