Comment endormir son enfant ? La réponse en chansons

Comment endormir bébé ? La recette !

Il est né le divin enfant, c’est merveilleux ! … mais il ne veut pas dormir, le coquinou. Il ne vous voit tout d’abord pas, sa vision n’est pas encore affûtée, et quand vous essayez de lui parler, il ne vous entend pas car il est en train de crier. Jusqu’ici vous aviez essayé de lui chanter des comptines et des berceuses, mais au bout d’une demi heure à une heure d’efforts, un son de trompette vous signale une couche à changer et réduit à néant vos efforts. Tout est à recommencer mais tel un Sisyphe des temps modernes (un Sisyphe 2.0), vous reprenez vos efforts (infructueux) de père modèle et attentionné et recommencez une berceuse. Qui sortira vainqueur de ce combat de titans entre Papa et son fils ? La réponse (suspense !) avec Bénabar (il ne vaut mieux pas que le bébé comprenne les paroles) :

Bénabar – La Berceuse (2005)

 

Puis au fil des jours et des premières semaines, il prend conscience de votre voix, regarde votre bouche prononcer des mots qu’il ne comprend pas… à moins que ? mais il est fasciné. Là vous comprenez que vous avez un pouvoir sur lui, c’est le moment de l’utiliser. Les sons brefs l’étonnent, les voyelles qui s’allongent retiennent son attention. Vous faîtes des grimaces en chantant Patrick Bruel, il rigole ou chouine (selon les moments et selon la justesse de votre voix), mais quand vous chantez une maison bleue qui s’adosse à la colline (Maxime Le Forestier) (cliquez ici pour une version surprenante et poétique), il a l’air plus attentif. Des voyelles qui s’étirent, une mélodie douce, la recette de la berceuse idéale vous apparaît, c’est LA solution à vos problèmes. Vous n’avez plus les vieux vinyles de vos parents alors vous allumez votre ordinateur portable et retrouvez les paroles d’une chanson douce que vous chantait votre maman :

Les chanteurs français aiment l’Amérique

[Article publié sur lefrançaisenpartage le 27-10-2013]

La France et l’Amérique, c’est « je t’aime moi non plus » comme dirait Gainsbourg. Sujet de fascination, de mépris, d’étonnement et d’admiration, on chante l’Amérique en France et depuis un moment déjà. Ce qui ressort des chanteurs que je vais vous présenter, c’est que chacun parle d’une Amérique très différente. Il faut dire que l’Amérique est vaste, que 50 états la composent, et qu’il n’y a pas grand chose à voir entre New York et la Nouvelle-Orléans, entre San Francisco et le Colorado, si ce n’est la langue des gens qui y vivent. L’Amérique est plurielle et a beaucoup inspiré les chanteurs français qui l’adorent. Johnny Halliday est LE chanteur français qui s’inspire sans doute le plus de l’Amérique : tournée 66 pour ses 66 ans, tenue de cow-boy, nom américanisé, style rock et blues (entre autres). On ne compte plus le nombre de chanteurs qui vont puiser leur inspiration outre-atlantique : de Dick Rivers, Eddy Mitchell, Julien Clerc, Nougaro… jusqu’à Christophe Maé pour son dernier album cette année.

La guerre de 1939-45 a amené les chewing-gums en France, mais a aussi créé un pont entre ce pays-continent et la France et entre leurs cultures. Edith Piaf, Gilbert Bécaud et d’autres encore  y sont allé avant que le rock et les yéyés ne viennent inspirer nos chanteurs.

L’Amérique, Joe Dassin veut l’avoir ! (1970)

Joe Dassin est le fils d’un couple ukrainien juif qui avait émigré aux États-Unis, à New-York, là où Joe Dassin est né. En difficulté d’être juif en Europe, l’appartenance au parti communiste de son père le mets en difficulté aux États-Unis et ramène la famille en Europe, en Suisse puis en France. Joe Dassin est ensuite reparti un moment faire ses études d’ethnologie dans le Michigan (États-Unis). Il a donc partagé sa vie entre ces deux pays, et c’est avec un enthousiasme communicatif qu’il chante son désir d’Amérique. C’est l’un des chanteurs français les plus « américains », imprégné de cette culture, chantant les Dalton par exemple ou encore son tube international « L’été indien ». En France, les gens qui ont plus de 30-40 ans connaissent une bonne partie de son répertoire par cœur et les jeunes générations connaissent toujours les plus célèbres : « Les Champs-Élysées », « Salut les Copains », « Siffler sur la Colline ». Pour le découvrir, on commence par sa chanson « L’Amérique », dans laquelle il déclare sa flamme pour ce pays :

 

  Il y a 1 commentaire sur le forum.